L’actualité universelle de l’été 2017 !

Vos news sur l’espace et au delà de l’été !

Nombre de vue(s): 6 488 vue(s)

Cela fait désormais pratiquement une révolution terrestre que les publications sur l’actualité de l’espace ont été… suspendues. Ceci est désormais révolu! En effet, le dernier trimestre de l’année passée ainsi que l’année qui court actuellement s’avèrent particulièrement riches pour le secteur du spatial, notamment SpaceX qui continue à nous faire rêver, mais nous y reviendrons plus en détail en aval. Bonne lecture de votre actualité de l’espace !

La naissance et la chute de Cassini et les anneaux de Saturne

Image de synthèse de Cassini en orbite saturnienne.

Image de synthèse de Cassini en orbite saturnienne.

Toutes les bonnes choses ont une fin, et les sondes spatiales ne dérogent pas à la règle. En effet la NASA a annoncé que Cassini, la sonde spatiale dédiée à l’étude de la géante Saturne depuis désormais plus d’une décennie, entame la dernière partie de sa mission cette année avant de plonger dans l’atmosphère de la planète aux oreilles afin d’être désintégrée. Pour une fin éclatante à l’une des sondes les plus célèbres, l’agence spatiale a choisi de la faire transiter durant ses vingt-deux dernières orbites entre la géante et ses anneaux, afin de réaliser des dernières mesures et photographies inédites, avant son plongeon final le 15 septembre 2017.

Photographie en fausses couleurs d'un lever de soleil sur Saturne

Photographie en fausses couleurs d’un lever de soleil sur Saturne

Cassini a été conçue au début des années 1990 avec la collaboration de l’Agence Spatiale Européenne, alors que les coupes budgétaires incitaient la NASA à faire évoluer la conception des sondes d’engins massifs, complexes et coûteux à de nouvelles plus simples, moins chères et au développement accéléré, suivant le slogan « Faster Better Cheaper« . Ceci a failli tuer la sonde dans l’œuf à l’instar de sa mission jumelle CRAFT, mais n’a finalement baissé que quelque peu la charge utile scientifique. Au lieu de la navette spatiale comme pour la sonde jovienne Galileo, le lanceur retenu fut un Titan IV , avec un étage supérieur Centaur, configuration inédite qui ne sera jamais revue par la suite. L’ESA fournit l’atterrisseur Huygens tandis que l’Agence Spatiale Italienne construit l’antenne grand gain. Le budget total dépasse les trois milliards de dollars. Le lancement a lieu le 15 septembre 1997 et plusieurs assistances gravitationnelles avec Vénus, la Terre et Jupiter ont lieu, qui permettent à la sonde de rencontrer le système saturnien en 2004, pour une durée prévue d’exploration de cinq années. Mais la quantité de découvertes fondamentales prolonge sa durée de vie plusieurs fois.

Encelade, satellite majeur de Saturne.

Encelade, satellite majeur de Saturne, en noir et blanc par Cassini.

Durant ces treize années d’investigation, Cassini a ainsi pu larguer Huygens sur Titan permettant l’étude poussée de l’une des lunes les plus fascinantes du système solaire en raison de son épaisse atmosphère, effectuer plusieurs dizaines de survols des lunes, de Saturne en elle-même, de ses anneaux, sa magnétosphère, et recueillir des données d’une richesse inégalée. Les traversées entre Saturne et les anneaux sont exceptionnelles car elles offrent une mine d’informations jusqu’alors inexploitée de l’espace à proximité directe avec la gazeuse. N’hésitez pas pas à suivre les derniers instants de Cassini sur le Twitter officiel de la mission !

SpaceX, l’odyssée de l’espace ne fait que commencer

SpaceX, depuis sa fondation, il y a de cela une quinzaine d’années, n’a pas fini de nous émerveiller. Les récupérations du premier étage, au départ si surréalistes, sont devenues au fil du temps des manœuvres presque banales. Et pourtant, l’entreprise du spatial la plus rayonnante du moment  affiche déjà sa gigantesque ambition de colonisation martienne à travers un véhicule réutilisable capable d’envoyer jusqu’à une centaine de personnes sur la planète rouge par voyage, porté par un lanceur réutilisable encore plus gros de quatre fois la masse de Saturn V ! Mais trêve de paragraphe, voici la vidéo de présentation complète de l’architecture :

Mais ce n’est pas tout ! En effet, dans le concret cette fois-ci, SpaceX a projeté le premier vol de Falcon Heavy pour novembre de cette année. Pour rappel, Falcon Heavy consiste en une Falcon 9 à laquelle deux propulseurs d’appoint dérivés du premier étage ont été juxtaposés, ce qui permet de porter la charge utile en orbite basse de 22,8 tonnes à 63,8 tonnes (version jetable), classant le lanceur parmi les super-lourds ! Chaque segment du premier étage a la possibilité d’être réutilisable, et la conception du lanceur prévoit à terme un système de transfert de carburant entre les réservoirs du premier étage dénommé Asparagus permettant d’augmenter les performances… Comme dans KSP.

Vue d'artiste du décollage de Falcon Heavy.

Vue d’artiste du décollage de Falcon Heavy.

Elon Musk, le grand gourou de SpaceX, n’est néanmoins que peu confiant sur la capacité de Falcon Heavy à placer en orbite sa charge utile à l’issue de ce premier vol « [...] alors que la charge change, l’aérodynamique est totalement modifiée, vous triplez les vibrations et le bruit [...] Nous avons dû redessiner toute la structure de l’étage central [...] Il y a énormément de risques avec Falcon Heavy, de réelles chances que le véhicule n’atteigne pas l’orbite, je ne veux pas créer de faux espoirs, j’espère qu’il réussira à s’éloigner suffisamment du pas de tir pour ne pas lui causer de dommages, je considérerais déjà cela comme une victoire, pour être honnête« . En attendant, voici une vidéo showcase très rock du lanceur :

Des nouvelles de la NASA !

L’agence spatiale la plus connue n’est pas non plus en reste ! Pour commencer ce paragraphe sur une note joyeuse… Le projet Asteroid Redirect Mission (ARM pour les intimes) qui consistait en la capture et mise en orbite d’un petit satellite autour de la Lune et ayant fait l’objet d’une adaptation dans KSP, a été annulé. En effet le budget 2018 de l’agence a été légèrement réduit de 1% par rapport à celui de 2017, ce qui empêche le financement d’ARM ainsi qu’un atterrisseur à destination d’Europe, une lune de Jupiter susceptible d’abriter la vie.

RIP.

RIP.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, l’espace est une priorité du président Trump, ceci devenant évident devant les coupes bien plus monstrueuses de près de 30% du budget d’autres agences comme l’EPA. Le budget de la NASA se dédie ainsi de plus en plus au lanceur hyper-lourd Space Launch System ainsi qu’au vaisseau Orion, conduisant l’agence à se concentrer sur l’exploration humaine profonde en passant par un retour des Américains dans l’espace avec à terme la conquête de Mars dans les années 2030.

Mars Rover Vehicle

Un prototype de rover martien a également été présenté. Ce six-roues conceptuel, c’est à dire qu’il ne sera jamais envoyé sur un autre astre, permet en revanche de modéliser les différents points qui pourraient figurer sur ce futur véhicule qui permettra de se déplacer sur de grandes distances à la surface, tels que les roues quasi-sphériques, la propulsion électrique, ainsi que le design extérieur résolument futuriste, bien qu’inutile sur une planète presque dépourvue d’atmosphère. Une telle astro-mobile, assurément plus sophistiquée que le rover lunaire qui accompagnait les astronautes dans les dernières missions Apollo, aura peut-être la capacité d’être dirigée par un robot obéissant au doigt et à l’œil ! La NASA promeut ainsi la conquête martienne à travers cet engin.

Ground Control To Major Thomas

À moins de vivre reclus dans une grotte martienne, vous avez forcément entendu parler de Thomas Pesquet. Ce dernier est en effet parti en tant que membre de l’expédition 50 à bord du Soyouz MS-03 le 17 novembre 2016 pour une mission dénommée Proxima de six mois à bord de la station spatiale internationale, pour réaliser diverses expériences, ainsi que la maintenance du système de vie (comprenez, oxygène, eau…). Le spationaute effectuera deux sorties extra-véhiculaires, le 13 janvier et le 24 mars 2017. Plutôt que d’écrire des pavés inutile sur cette mission qui a été maintes et maintes fois discutée sur la toile, nous vous proposons afin de conclure ces news une petite collection provenant de Twitter des photos prises par Pesquet durant son voyage.

La Terre, avec une partie de l'ISS au premier plan.

La Terre, avec une partie de l’ISS au premier plan.

Photographie de la Terre.

Photographie de la Terre.

La Nouvelle Zélande à plus de 350 kilomètres d'altitude.

La Nouvelle Zélande à plus de 350 kilomètres d’altitude.

Le village de Merzouga situé au Maroc.

Le village de Merzouga situé au Maroc.

Le canal de Corinthe délimitant la Grèce du Péloponnèse.

Le canal de Corinthe délimitant la Grèce du Péloponnèse.

Calendrier court des prochains lancements

Agence(s) spatiale(s) impliquée(s) Date Lanceur Charge utile
Arianespace 02/08/17 Vega Satellites d’observation civile et militaire OPTSAT-3000 et Venμs.
SpaceX 14/08/17 Falcon 9 Vaisseau Dragon à destination de l’ISS embarquant nourriture, équipements et expériences scientifiques dans le cadre de la mission CRS-12.
NASA 20/08/17 Atlas V Tracking and Data Relay Satellite M (TDRS-M) : relais de communication permanent entre des satellites, l’ISS et Hubble avec le contrôle au sol.
NASA/Orbital ATK 12/09/17 Antares Vaisseau Orbital ATK à destination de l’ISS embarquant nourriture et équipements dans le cadre de la mission CRS-8.
NASA/Roscosmos 13/09/17 Soyouz Expédition 53 à destination de l’ISS au moyen du vaisseau Soyouz MS-06, embarquant les astronautes Joe Acaba et Mark Vande Hei ainsi que le cosmonaute Alexander Misurkin.
NASA/Orbital ATK 14/11/17 Pegasus Ionospheric Connection Explorer (ICON) : satellite d’observation des particules chargées entre la haute atmosphère et l’ionosphère.

Nous espérons que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à commenter, et d’ici à la prochaine fois, fly safe !

5 réflexions au sujet de « L’actualité universelle de l’été 2017 ! »

  1. C’est tip top, toute l’actualité majeure s’y trouve, mélangeant hardware, mission, épopée personnelle, programme spatiaux… J’adore :)

Laisser un commentaire